Elections fédérales 2019

Réponses

Lors des débats parlementaires, il a également été question d’étendre l’article 261bis à l’identité de genre comme un motif de non-discrimination, afin de protéger les personnes trans* de la discrimination, soit de la transphobie. L’identité de genre n’a finalement pas été retenue lors du vote final, alors même que les associations trans* et LGBT suisses ont rappelé l’importance d’étendre la protection aux personnes trans*. Elles sont davantage la cible de violences et de discriminations: plus de la moitié des personnes trans* ont été la cible de discriminations ou d’au moins une forme de violence durant les 12 derniers mois (plus d'infos), en particulier dans les domaines du travail, de la santé et de l’éducation. Une protection d’autant plus nécessaire que les personnes trans*, à cause du rejet, des violences et des discriminations, ont 10 fois plus de risques de faire une tentative de suicide (plus d'infos). 1b. Même si celui-ci n’est pas d’actualité, vous mobiliserez-vous, une fois élu.e, pour ajouter l’identité de genre comme motif de non-discrimination à l’article 261bis du Code pénal?

65 réponses:
Non: 3%
 
Oui: 95%
 
Sous réserves: 1%
 
ACIG BerfinOui
ALDER Murat JulianNonSi la question devait à nouveau se poser, je l'examinerai avec attention.
AMSLER SusanneOui
ARDIZZONE IvanOui
AZARPEY DariusOui
BÄNZIGER RuthOui
BARBIER SavoyaOuiIl est de notre devoir de garantir et reconnaître les droits et la protection de chaque individu.
BATOU JeanOui
BLÄSI ThomasOui
BOCQUET ClaudeOui
BONNY DidierOui
BOREL JeremyOui
BUCHS SophieOui
CALIFANO LucaOui
CHRISTINAT Jean-DavidOui
DE FELICE NicolasOui
DE MAIO SaraOui
DE ROUGEMONT PhilippeOui
DESBIOLLES SophieOui
DO REGO RicardoOui
DOURNOW DavidNon
DUJOUX ValentinOui
ECUYER AnnickOuiJe tâcherai de le mettre d'actualité, et de déposer un projet en ce sens au plus tôt, même si ce motif aurait dû être inclu dès le départ avec l'orientation sexuelle. L'urgence est réelle pour les personnes trans*.
ECUYER HélèneOuiIl est actuellement difficile de se retrouver dans cette situation pour trouver un emploi, faire de la politique....
EDJEOU CorinneOui
EL-SHIKH InesOui
FEHLMANN RIELLE LaurenceOuiJ'ai défendu avec mes collègues socialistes le principe d'ajouter l'identité de genre mais cela n'a pas passé en plénum.
FONTANA JérômeOui
FRIEDLI AurélieOui
HALLER JocelyneOui
HERREN YvesOui
HIRSCH BéatriceOuiJe serai clairement en faveur de l'extension au genre.
KHAMIS VANNINI UzmaOuiToutes formes de discriminations doivent mobiliser toutes les forces qui sont nécessaires afin de lutter contre et ladite discrimination doit être effectivement sanctionnée
KLOPFENSTEIN BROGGINI DelphineOui
KOKOT GuilhemOui
LORETAN AliciaOui
MARCHESINI FrancescaOuiLa question du genre est un enjeux sociétal de taille. Il est grand temps de sortir de la vision très binaire qui nous défini même au niveau légal. La notion de genre devrait à mon sens tout simplement être supprimée de la loi.
MARQUIS MECHKATTI SamiraOui
MARTENOT AudeOui
MARTY SamiraOui
MATTER MichelOuiSoutien à chacune et chacun. L’humain en premier en respectant ses choix personnels
MAYSTRE Marie-PierreOui
MAZZONE LisaOui... voir ci-dessus!
NYFFELER FrançoiseOui
PASQUIER-EICHENBERGER IsabelleOui
PERADOTTO JulieOui
PÉREZ MariaOui
PETERSCHMITT LéoOui
PROVINI MaximeOui
RAMOS RESTREPO RocioOui
REPOND JulienOui
RIESEN AlainOui
ROMANENS MathieuOui
SAWERSCHEL Marie-ClaudeOui
SCHNEBLI TobiasOui
SCHNEIDER HAUSSER LydiaOui
SEYDOUX LaurentOui
SOMMARUGA CarloOui
STAUFFER QuentinOui
TROTTET LouiseOui
VIDONNE ThierrySous réserves
WALDER NicolasOui
WENGER ThomasOui
WUARIN MarcOui
ZAUGG ChristianOui