Réponses :: Elections 2018 :: Fédération genevoise des associations LGBT
Elections 2018

Réponses

5b. Êtes-vous favorable au soutien politique et financier de la Fédération genevoise des associations LGBT et de ses associations membres?

188 réponses:
Non: 1%
 
Oui: 84%
 
Sous réserves: 14%
 
ALONSO UNICA ManuelOuioui
AMATO MauriceOui
AMSELLEM-OSSIPOW BénédicteOui
ANDENMATTEN DavidOui
APOTHÉLOZ ThierryOuiIl faut assurer un financement plus stable et cohérent du tissu associatif genevois.
ARMAND CatherineOui
von ARX-VERNON Anne-MarieOui
BACHMANN DelphineOui
BAILAT ArianeOui
BANDLER MarkoOuiMalgré l'évidente évolution des mentalités ces dernières années, il y encore beaucoup à faire dans ce domaine! Je soutiens sans réserves le combat des associations LGTBIQ!
BAPTISTE BOCCARD DamienOui
BARRY ThiernoOui
BAUD OlivierOuiLa Fédération et les associations doivent être soutenues politiquement et financièrement par l’Etat.
BAVAREL ChristianOui
BELLINGERI Stefano-VitoOuiS'il s'agit d'un soutien financier par des pouvoirs publics dans le cadre de projets précis.
BENDA BenjaminOui
BÉNÉ JacquesOui
BLANCH PascalSous réservesOui, comme pour toute association dont l'utilité publique est reconnue. Je mets sous reserve, parce que la question englobe toutes les associations et de nouveau mes connaissances ne me permettent pas de répondre sans reserve. Mais je ne vous cache pas que j'aurai un grand plaisir à en apprendre davantage sur ces sujets, de manière à pouvoir prendre les bonnes décisions en connaissance de cause.
BLANCHET MarjoOui
BONNY DidierOui
BONVIN BONFANTI AnneOui
BORCARD AnneOui
BOSELLI GAUTHEY MonicaOui
BOSSHARD Pierre-YvesOui
BOURBALA DjamelOuije suis en faveur de l'association et je la défendrait du mieux que je peut
BOUVIER ChristineOui
BOUVIER JérémyOui
BRON Gilles-OlivierOuiAu même titre que toute autre fédération faîtière d'associations d'utilité publique (exs: fégaph*, fclr*, etc.) *fégaph : fédération genevoise des associations de personnes handicapées *fclr : fédération des centre de loisirs et de rencontres (l'une des 4 partenaires de la Fondation pour l'Animation Socio-culturelle)
BRUCHEZ ThomasOui
BUCHER DenisOuiCertaines associations de loisirs sont subventionnées, ce qui ne me choque évidemment pas, mais subventionner des associations d'utilité publique comme la Fédération genevoise des associations LGBT me semble une priorité encore plus importante.
BUENZOD ChristianSous réserves
BUGNION Jean-MichelSous réservesComme toutes les associations reconnues, au travers d'un contrat de prestations.
BUI AuroreOui
BURKHARD RolandOui
BUSCHBECK MathiasOui
CALAME BorisSous réservesN’est-ce pas déjà le cas ? Le cas échéant, est-ce que des démarches ont été entreprises en la matière ?
CALAME FabriceOui
CARASSO GrégoireOuiUn grand OUI ! Merci de votre engagement.
CERUTTI ThierryOuipour le soutien financier dans la mesure ou les deniers publiques sont dépensés avec des justificatifs et de manière transparente. pour ce qui est du soutien politique, la force, l'impartialité, le neutralité, l'indépendance et la crédibilité d'une association se fait sans soutien politique et c'est tout à son honneur.
CHAKER MANGEAT AliaOuiOui le travail de ses associations me semble indispensable pour informer, lutter contre les discriminations et le soutien aux jeunes LGBT.
CHÂTELAIN DimitriOui
CHEVALIER AlexandreOui
CHIARADONNA DenisOui
CHRISTINAT Jean-DavidOui
CLEMENCE NicolasOui
CONCHA CeltiaOui
CONNE PierreOui
CORPATAUX LaurenceOuicar leurs actions ont des effets positifs pour les membres et pour la société en général.
CREFFIELD ConradSous réservesPolitique clairement, financier, sous réserve d'un plan d'acton ciblé avec des buts précis.
DA CRUZ PERRET-GENTIL AnnaOui
DAL BUSCO SergeSous réservesC’est une question à examiner au cas par cas, en étant attentif à la cohérence de ces instances et à leur bonne complémentarité. Les subventions doivent être données selon une logique de projets prioritaires, selon le programme de législature du Conseil d’Etat.
DALPHIN MarcOui
DE CANDOLLE BeatrizOui
DE CHASTONAY MarjorieOuiOui, car je connais le travail considérable qui y est effectué et les besoins auxquels elle doit répondre.
DE FELICE NicolasOuiSans soutien politique ni financier, la Fédération genevoise des associations LGBT et ses associations membres est vouée à rester de peu d'importance. Il faut donc que ses moyens soient renforcés.
DE KALBERMATTEN AlainSous réserves
DE MATTEIS YvesOuiOui, l'Etat devrait soutenir davantage la Fédération, notamment concernant le financement d'un Centre d'écoute et d'un observatoire, ainsi que des projets de prévention des stéréotypes, préjugés, discriminations et violences basées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre au plan scolaire. Il est aussi essentiel de soutenir un Centre d'accueil pour les jeunes lgbtiq qui sont rejetés par leur famille (cf. la motion M-2304 qui dit qu'il faut soutenir les jeunes lgbtiq en "cofinançant l’accueil de jour ou un hébergement de courte durée destinés à ces jeunes et, d’autre part, en soutenant d’avantage les activités de Totem, l’espace genevois de rencontre et d’accueil destiné aux jeunes lesbiennes, gays, bisexuel·le·s et transgenres (LGBT);
DE ROUGEMONT PhilippeOui
DE SAINTE MARIE RomainOui
DECORVET ChristianOuiJe suis toujours d'accord de soutenir les associations ou organisations qui apportent une valeur ajoutée concrète ou qui répondent à un réel besoin. Je ne suis pas toujours d'accord sur les prétentions financières des associations, et ce, en regard de leur bilan
DELMENICO JanineOui
DEONNA EmmanuelOui
DEPRAETERE MANULIS GracielaOui
DESBIOLLES SophieOui
DESCOMBES IsabelleOui
DO REGO RicardoOui
DOUZALS JacquesOui
DUJOUX ValentinOuiMême réponse que précédemment.
DUPONT ThérèseOui
DURAKU EdonOui
ECKERT PierreOui
ECUYER AnnickOuiCe soutien politique et financier est nécessaire, la plupart des associations ne pourraient pas faire le travail qu'elles font en tournant uniquement sur les cotisations des membres,
EMERY-TORRACINTA AnneOuiAu plan politique, le parti socialiste que je représente a comme valeurs fondamentales le respect de chacun.e. Il est très mobilisé sur ces questions et attaché à la protection de tous et toutes. En tant que magistrate socialiste je défends et porte ces valeurs avec toute ma conviction. Au plan financier, depuis plusieurs années, la Fédération LGBT propose des interventions ciblées dans les établissements. Au cours de la présente législature, le DIP a stabilisé son mandat à la Fédération LGBT afin de pérenniser l'action de la fédération. Le DIP soutient également l'association parents d'homos (sponsorat d’une brochure et plusieurs encouragements via des rencontres et invitations). Le DIP soutient aussi l'association des familles homoparentales et notamment sa journée consacrée aux « familles arc-en-ciel : des préjugés à la reconnaissance ». Soutien également au groupe de parents concernés par la transidentité de leur enfant créé par le Refuge.
EMONET SarahOuiOui, car il est impératif que les LBGT puissent trouver du réconfort, des conseils et des lieux gèrés par des personnes compétentes et formées. Que nos institutions puissent travailler sur des projets communs avec des associations solides et bénéficiants de fonds correctement répartis .
ENILINE AlexanderOui
ESTEBAN DiegoOui
FABRE MichelOui
FISS JoëlleSous réservesOui mais je ne connais pas la situation budgétaire actuelle...
FONTANET NathalieSous réservesOui, le travail de ces associations est essentiel, la plupart d'entre elles bénéficient déjà de subventions. Je ne suis en revanche pas persuadée qu'il faille soutenir financièrement à la fois les associations membres et la Fédération.
FORNI Jean-LucOuiIndispensable au soutien et à l'intégration de ces populations discriminées
FOURNIER NicolasSous réserves
GAVILANES AmandaOui
GEOFFROY EliasOui
GIANNASI AnthonyOui
GIANNELLI MarkOuiLe soutien politique est essentiel car il doit être le reflet de la société. Il est important que le soutien financier soit dûment motivé comme pour toute autre organisation dépendant de la philanthropie ou de subventions publiques.
GIORIA GaëlleOui
GOMEZ AlfonsoOui
GOSTOLI GérardOuiOUi, un soutien politique pour la défense contre la discrimination toujours.
HAAS FrançoisOui
HEBERLEIN SIMONETT ClaudiaOui
HERREN YvesOui
HODGERS AntonioOui
HONEGGER HELLER ManuelaOui
INNOCENTI FlavioOuiChaque être humain à le droit de vivre pleinement ses choix personnels, qu'il soit gay, lesbienne, bi, trans, telle est mon point de vue . Et tout le monde à droit à sa place dans notre société. Flavio Innocenti
JAUCH CarolineOui
JELK-PEILA AndréeOui
KAST Carole-AnneOui
KEEL ThéoOui
KLINGELE OlivierOui
KLOPFENSTEIN BROGGINI DelphineOui
KOKOT GuilhemOui
KÜNDIG RalphSous réserves
LAEMMEL-JUILLARD ValérieOui
LANGER ValérieOui
LANGFORD PiaOui
LAPALUD PatrickSous réservesj n'aime pas le principe en général, les lobbys ne sont pas une bonne chose. Mais tant que ce n'est pas interdit, on n'est pas contre une aide.
LATOUR SabineOui
LAURENT Pierre-AlainOuiPlus que favorable. L’Etat se doit d’encourager financièrement ses indispensables partenaires.
LAVRADOR DIAS ClaudiaOui
LEFORT FrançoisSous réserves
LEHNER LaurentOuifavorable et fier! A votre disposition pour toutes questions complémentaires (ll@bblaw.ch). Laurent LEHNER
LEISER Jean-MarcSous réservesau même titre que d'autres association d'autre type... il ne faut pas créer de différence. les associations ayant pour missions d'être représentatives de leurs sociétariat... plus il est nombreux plus il est fort. plus ile st fort plus il est dynamique et écouté. ce qui est souvent inverse avec de grandes subventions qui peuvent empêcher certaines prises de positions/ liberté d'action.
LEONELLI KatiaOui
LÜTHI BadiaOuiD’une manière générale, l’Etat lutte contre la violence, le racisme, la précarité et vos actions entre dans ce cadre. Un soutien politique et financier à tous les organismes qui opèrent avec les mêmes objectifs est nécessaire. Cela permet de développer des outils et des projets concrets répondant à des problématiques d’une manière pertinente.
MACCHIAVELLI Marta JuliaOui
MAGNIN DanièleSous réservesEn ce moment, on indemnise les personnes qui ont été placées contre leur gré ou la volonté de leurs parents pour des raisons comme pauvreté, séparation, maladie, naissance hors mariage, etc. . On était placé, en foyer, en fermes, en maison de redressement, en pensionnat chez les curés, etc et abusé physiquement et/ou sexuellement jusqu’en 1981. Tant de souffrances à cause de préjugés! Je trouve que vos propositions vont bien vite par rapport à cela, mais reconnais que la plupart d’entre elles sont nécessaires.
MAKOSSO WilliamOui
MARÉCHAL ChristopheSous réserves
MARTENOT AudeOui
MARTI CarolineOui
MAZZONI NikitaOui
MEIERHOFER CharlotteOui
MEISSNER REYFER ChristinaSous réservesje serai favorable à un système mixte ou une part est financée par des fonds privés (ne manière de responsabiliser les entreprises) et l'autre par des fonds publics
MÉNÉTREY YasmineSous réservesOui mais elle doit être proportionnel via les autres associations, afin d'éviter les inégalités.
MESSERLI Marie-ClaireSous réservescomme toutes associations qui présentent des comptes et une gestion sérieuse de leurs groupements.
MEYER DE STADELHOFEN PhilippeOui
MIZRAHI CyrilOui
MOYARD MIZRAHI SalimaOui
MÜLLER ABRAMOVICH FabienneOuiOui car sans soutien financier, il est difficile d'agir. Il s'agit de mettre en place une politique cohérente et efficace.
MÜLLER OlivierOui
MUSSA YounissOui"L'argent c'est le nerf de la guerre." Pour agir, les associations ont besoin de se sentir soutenues autant politiquement, que bien évidemment financièrement. Ceci pour mettre en place des projets et une écoutes cruciales. Les associations LGBT rendent un véritable service à la collectivité, il est important de reconnaitre cela et de renforcer leurs moyens.
NICOLET-DIT-FÉLIX JulienOuiDans la mesure où ces associations remplissent les conditions de transparence comptable requises par l'Etat.
NOËL PhilippeOui
ORSINI AntoineNon
OVETT BONDI DaviniaOuiLa FEDE et les associations sont les acteurs-trices-x qui sont les plus à mêmes d'avoir une expertise sur les thématiques LGBTIQ doivent être soutenues par l'Etat.
ÖZDEMIR ElçimOui
PASCARELLA LouiseOui
PATEK SergeSous réservesTout dépend de la forme du soutien
PERADOTTO JulieOui
PÉREZ MariaOui
PERLER FrédériqueOui
PROGIN ChristianOui
PUTALLAZ ThomasOui
QUIJANO GARCIA MariaOui
RANDEGGER AliceOui
REGAMEY MurielleSous réservesDans une certaine mesure et un premier temps oui. Cependant il m'est d'avis qu'il faut faire attention à tout ce qui peut venir renforcer la stigmatisation. Mon objectif est que nous arrivions petit à petit à changer les mentalités et à reconnaître l'égalité entre tous les êtres humains sans aucune discrimination d'aucune sorte; de même que nous soyons suffisamment respectueux les uns des autres pour respecter les choix et orientations de chaque personne, y compris ses orientations sexuelles. J'espère donc que nous n'aurons plus besoin de lutter pour obtenir des droits, une considération, une écoute, une protection, qui devraient être garantis pour toutes et tous. Que chacun.e sera intégré dans la société et pourra l'enrichir de ses différences. A ce moment y aura-t-il encore besoin de la Fédération et des associations membres?
REOLON BrunoOuiOUI! Sans aucune "contre-indication".
RICCIARDI WERLEN JacquelineOui
RIELLE Jean-CharlesOuiMerci pour tout le travail accompli et la poursuite de vos engagements, ceux-ci nécessitant des moyens notamment financiers proportionnels aux défis à relever!
ROCH Ana BelenOui
ROCHAT YvanOui
ROMANO Maria-VittoriaOuiSans argent, il est difficile de mener un action cohérente et efficace.
ROULIN ClaudeNonEn tant que candidat j’ai répondu à vos questions sincèrement et de manière très personnelle. Néanmoins je trouve que certaines questions méritent un vrai débat et des réponses plus précises qu’un oui ou non. J’estime ne pas avoir aujourd’hui les vraies compétences pour répondre à toutes vos questions. Claude Roulin
RYS AlexandraOui
SALERNO SandrineOuiMon département finance d'ailleurs la Fédération via le service A21-Ville durable.
SCHALK AntoineOuiOUI
SCHELLER GérardOui
SCHNEBLI TobiasOui
SHLYAPINA ElenaNonOn devrait dans ce cas financer les associations des frontaliers, des musulmans, des amateurs de faune sauvage etc.
SOBANEK MarionOuiCes associations font un très bon travail, souvent " à l'ombre", mais j'ai pu à maintes fois constater dans mon milieu professionnel l'effet positif.
SOMMER MonikaSous réservesil faudrait voir comment cela est organisé
SOTOMAYOR AndréOuiOui à condition, que l'action qu'ils mènent ne dérive pas dans le dogmatisme et que votre association continue son action, pour le bien et la santé, des personnes que vous représentez et qu'ils vous ont reconnus comme leur interlocuteur.
SPAGNOLO SalvatoreSous réserves
STAUB MartinOuiLe rôle social des associations LGBT se doit d'être soutenu.
STEINER MatthieuSous réservesLes association peuvent demander des aides selon les règles en vigeur
STRASSER LénaOui
TALEGHANI MajidOui
TCHAMKERTEN JolankaSous réserves
THÉVOZ SylvainOuiTotalement. Il est aussi important de travailler à ce que les élu-e-s et décideurs-euses politiques, au-delà de ce très bon questionnaire, soient fortement sensibilisés et intensément informés sur les questions LGBTIQ. Les préjugés, violences et stéréotypes liés au genre et à l'orientation sexuelle sont massivement présent au sein des arènes politiques.
THOMIAS LEDUC DianaOui
TINGUELY DominiqueOuiCe soutien devrait passer par des contrats de prestations.
TOMBOLA Jean-PierreOuiEntièrement d'accord. Le soutien pigique et financier sont indispensable pour faire avancer la cause la cause LGBT en d'atteindre ses objectifs. Ensemble nous sommes plus forts.
TSCHUDI PalomaOui
VALENTINO StéphanieOui
VALIQUER GRECUCCIO NicoleOuiCe qui va avec les objectifs et les missions précédemment décrits.
VAN WOERDEN WendyOui
VEIGA LÖFFEL DamianSous réserves
VINCENT MichelOuiOUI, comme affirmé à plusieurs reprises dans ce questionnaire. La FEDE et les associations sont les acteurs-trices qui sont les plus à mêmes d'avoir une expertise à ce sujet et doivent donc être soutenues par l’Etat.
WAVRE RolinOuiOui, selon besoins et « pertinence » de ces organisations. En conclusion, je crois profondément au travail parlementaire et aux auditions qu’il doit mener. Me prononcer d’emblée sur des demandes très précises me gène un peu, même si c’est ce genre d’engagements que les organisations souhaitent entendre. Je ne veux ni prendre des engagements que, à matière étudiée, je ne pourrais pas soutenir, ou au contraire, prendre maintenant une position négative qui pourrait changer. D’où ma sincère disposition à tout étudier sans a priori et à soutenir ce qui serait pertinent et rationnel. Comme dans tous les domaine, un député est (aussi) le comptable de la bonne utilisation de nos impôts.
WENGER ThomasOui
YOL DianaOui
YUNUS EBENER MaryamOui
ZACHARIS RonaldOui
ZAUGG CeciliaOui
ZAUGG ChristianOuiJe m'engage, si je suis réélu, à le proposer dans le cadre du prochain budget de l'Etat.
ZAUGG DanielOui
ZIMMERMANN OlivierOui
ZUBER-ROY CélineSous réserves