Réponses :: Elections 2018 :: Fédération genevoise des associations LGBT
Elections 2018

Réponses

1c. Le BPEV inclut un poste de chargé.e de projets LGBTIQ à 20 %. Êtes-vous en faveur de l’extension de ce poste à un plein temps, temps de travail qui reflèterait mieux les besoins du poste, notamment liés à l’application du Regal?

190 réponses:
Non: 1%
 
Oui: 81%
 
Sous réserves: 16%
 
ALONSO UNICA ManuelOuiJe suis en faveur d'un poste à plein temps, mais partagé par deux personnes à 50%
AMATO MauriceOui
AMSELLEM-OSSIPOW BénédicteOui
ANDENMATTEN DavidOui
APOTHÉLOZ ThierryOuiLe temps de travail consacré actuellement par le Canton aux questions LGBTIQ est clairement insuffisant et n'est pas la hauteur de notre canton. Les discriminations avérées ont un coût bien supérieur à ce poste à 100%. Investir dans la lutte contre les discriminations est une opération bénéficiaire à terme pour l'Etat.
ARMAND CatherineSous réservesIl me faudrait connaître exactement le cahier des charges pour pouvoir me prononcer sur ce point.
von ARX-VERNON Anne-MarieOuiC'est une évidence
BACHMANN DelphineOui
BAILAT ArianeOui
BANDLER MarkoOuiIl y a encore tant de travail d'information et de prévention à mener, qu'un 20% est nettement insuffisant selon moi!
BAPTISTE BOCCARD DamienOui
BARRY ThiernoOui
BAUD OlivierOuiPour un plan d’action digne de ce nom, l’Etat doit se donner les moyens. Un poste à 20% n'est pas suffisant. Le cahier des charges correspondant doit viser un objectif bien plus ambitieux que la seule application du REgal. Si donner des moyens supplémentaires au BPEV est indispensable, il faut également augmenter le soutien aux associations luttant dans ce domaine, qui connaissent bien les réalités du terrain.
BAVAREL ChristianOui
BELLINGERI Stefano-VitoSous réservesCette mesure demande une analyse approfondie de la charge de travail. Si le besoin existe, il devra être remonté par le BPEV. Le budget de ce Bureau sera revu en conséquence en tenant bien entendu compte de la maîtrise générale des coûts de l'administration publique.
BENDA BenjaminOui
BÉNÉ JacquesSous réservesSi le poste est financé par des économies ailleurs. Si l'Etat met des priorités.
BLANCH PascalSous réservesDe nouveau je n'ai pas assez d'information sur ce rôle et sa charge de travail dans ce domaine. Si la nécessité s'en fait ressentir je pourrait soutenir cette extension. Pour être tout à fait clair : Je suis contre toute discrimination, mais ca veut dire positive ou négative. Créer des structure par catégorie de personne doit avoir un réel intérêt commun ou de sécurité, sinon il ne s'agira que d'une discrimination de plus.
BLANCHET MarjoOui
BONNY DidierOui
BONVIN BONFANTI AnneOuiUn plein temps serait un minimum. Une permanence juridique serait également nécessaire.
BORCARD AnneOui
BOSELLI GAUTHEY MonicaOui
BOSSHARD Pierre-YvesOui
BOURBALA DjamelOui
BOUVIER ChristineOuiIl y a encore beaucoup de travail et je suis totalement pour prévenir les préjugés. Je suis même pour des campagnes d'information et de prévention à l'école et dans les bus.
BOUVIER JérémyOuiSur le principe, oui, j’y suis favorable.
BRON Gilles-OlivierSous réservesLe budget cantonal étant ce qu'il est, difficile de me prononcer sans connaissance approfondie du dossier sur cette question. Mais je pense raisonnable que ce poste soit au minimum au taux de 50%.
BRUCHEZ ThomasOui
BUCHER DenisOui
BUENZOD ChristianOui
BUGNION Jean-MichelSous réservesDifficile d'anticiper précisément le volume de travail. Commençons peut-être par un 50%.
BUI AuroreOui20% est un temps qui n'est suffisant pour lancer des campagnes, soutenir les associations, etc. L'ensemble des postes de chargé-e de projets au sein du BPEV devrait selon moi être revus à la hausse
BURKHARD RolandOui
BUSCHBECK MathiasOui
CALAME FabriceOui
CARASSO GrégoireOuiOui. D'ailleurs, les communes, à l'image de la Ville de Genève, devraient elles aussi allouer plus de moyens et de ressources humaines à cette politique publique. J'ai grandi à la campagne où les stéréotypes basées sur l’orientation sexuelle et/ou l’identité de genre sont malheureusement très ancrés...
CERUTTI ThierryOuiA condition que son cahier des charges et ses nouvelles missions demande un plein temps.
CHAKER MANGEAT AliaOui
CHAOUI LaïlaOui
CHÂTELAIN DimitriOui
CHAUDIEU AnneOui
CHEVALIER AlexandreOuiIl est essentiel de consacrer les ressources nécessaires au bon fonctionnement du poste
CHIARADONNA DenisOui
CHRISTINAT Jean-DavidOui
CLEMENCE NicolasOui
CONCHA CeltiaOui
CONNE PierreOui
CORPATAUX LaurenceOuiLa problématique LGBTIQ étant spécifique et couvrant différents besoins pas, peu ou/et assez pris en compte, il est essentiel de donner les moyens pour y répondre.
CREFFIELD ConradSous réservesA condition que le cahier des charge du poste soit en adéquation avec l'etp requis. Que le poste, si il doit repourvu, soit ouvert à tous sans restrictions.
DA CRUZ PERRET-GENTIL AnnaOui
DALPHIN MarcOui
DE CANDOLLE BeatrizOui
DE CHASTONAY MarjorieOuiLe canton doit être modélisant à ce sujet, notamment vis-à-vis de ses employé-e-s.
DE FELICE NicolasOuiIl est ridicule que le poste de projet soit limité à 20%. Pour qu'un tel poste soit effectif, il est absolument nécessaire que la personne engagée le soit à 100%.
DE KALBERMATTEN AlainSous réserves
DE MATTEIS YvesOuiOui, et je souligne d'ailleurs dans la M-2304 (cf. supra) que "force est de constater que la prévention des discriminations basées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre reste, aujourd’hui, le parent pauvre au sein du dispositif cantonal, avec un seul poste à temps partiel qui est clairement insuffisant pour relever certains des défis évoqués plus haut."
DE ROUGEMONT PhilippeOui
DE SAINTE MARIE RomainOui
DECORVET ChristianSous réservesPar principe, je suis pour ne pas fonctionnariser trop les choses et je suis enclin à le fait que cela le soit au travers les associations. Ce qui compte est de présenter un vrai projet qui concours a un vrai besoin et mon soutient sera associé dans ce cas. J'ai trop peu d'élément pour me prononcer sur la question telle que décrite. En revanche je veille à ce que chacun puisse se sentir libre de vivre comme il l'entend et ce, dans la plus grande sécurité possible.
DELMENICO JanineOui
DEONNA EmmanuelOui
DEPRAETERE MANULIS GracielaOui
DESBIOLLES SophieOui
DESCOMBES IsabelleOui
DO REGO RicardoOui
DOUZALS JacquesSous réserves
DUJOUX ValentinOuiParce que cette thématique mérite un temps de travail relatif aux enjeux qu'elle représente.
DUPONT ThérèseOui
DURAKU EdonOui
ECKERT PierreOui
ECUYER AnnickOuiIl y a des besoins très importants, notamment pour les personnes trans, qui nécessitent de mettre des moyens en place.
EMERY-TORRACINTA AnneOuiLe DIP a participé aux travaux sur le " Règlement pour l'égalité et la prévention des discriminations en raison de l'orientation sexuelle et de l'identité de genre (REgal) (B5.05 II). Septembre 2017.
EMONET SarahOuiDe plus en plus de citoyens osent enfin parler et entamer des démarches pour debuter des traitements hormonaux qui leurs permettront de modifier leur apparence tout en se sentant soutenus, conseillés et accompagnés par des médecins compétents. Il est impératif d’avoir une personne formée et qualifiée pour donner toutes les chances d’epanouissement aux citoyens LBGT .
ENILINE AlexanderOuiun poste à 20% n'est clairement pas suffisant
ESTEBAN DiegoOuiSi la loi cantonale en cours de conception voit le jour, un seul poste à plein temps pourrait ne pas suffire. Les besoins devront être évalués à l'aune du nouveau cadre légal, afin que le canton se donne les moyens d'atteindre ses objectifs en la matière. Dans tous les cas, un poste à plein temps représente le strict minimum.
FABRE MichelOui
FISS JoëlleOui
FONTANET NathalieSous réservesLa situation financière du canton laisse peu de place à des augmentations de postes. Il me semble qu'en la matière les moyens doivent essentiellement être déployés afin de prévenir et lutter contre les discrimination. Ainsi à moins que le besoin d'étendre le poste ne soit avéré et indispensable pour lutter contre ces discriminations, il sera difficile d'y être favorable.
FORNI Jean-LucOui20% est nettement insuffisant pour réaliser les objectifs visés.
FOURNIER NicolasSous réserves
FRAMMERY ChloeOui
GANDER FlorianSous réservesSi les finances cantonal le permette, oui.
GAVILANES AmandaOui
GEOFFROY EliasOui
GIANNASI AnthonyOui
GIANNELLI MarkOuiAbsolument. Nous devons faire en sorte que que le règlement soit appliqué au sein de l'administration publique et puisse également servir d'exemple au privé.
GIORIA GaëlleOui
GOMEZ AlfonsoOui
GOSTOLI GérardOuioui, je pense que ce sujet doit être bien maitrisé par les concernés.
HAAS FrançoisOui
HEBERLEIN SIMONETT ClaudiaOuiJe ne peux pas juger de la charge de travail que cette tâche représente en comparaison avec les charges liées aux autres activités du BPEV. Mais évidemment favorable à une augmentation raisonnable.
HERREN YvesOuiVital
HODGERS AntonioOui
HONEGGER HELLER ManuelaOui
INNOCENTI FlavioOui
JAUCH CarolineOui
JELK-PEILA AndréeOui
KAST Carole-AnneOuiSi 20% semble de toute évidence insuffisant, il est difficile pour moi de savoir si 100% est justifié. Et dans tous les cas, cette extension ne devrait pas se faire au détriment d'autres projets.
KEEL ThéoOui
KLINGELE OlivierOui
KLOPFENSTEIN BROGGINI DelphineOui
KOKOT GuilhemOui
KÜNDIG RalphSous réservesDépend du budget disponible. On pourrait exiger au minimum un 50%
LAEMMEL-JUILLARD ValérieSous réserves
LANGER ValérieOui
LANGFORD PiaOui
LAPALUD PatrickOuien prouvant les besoins
LATOUR SabineOui
LAURENT Pierre-AlainOuiUn poste à 100% serait préférable vu l’empleur de la tâche, des projets en cours et ceux restant à projeter.
LAVRADOR DIAS ClaudiaOui
LE JONCOUR-BRÜLHART CélineSous réservesSous réserve que le poste nécessite tangiblement des besoins d'extension.
LEFORT FrançoisOui
LEHNER LaurentOuiIl est même regrettable que cela ne soit pas déjà le cas.
LEISER Jean-MarcSous réservesje ne connais pas le cahier des charges, ni la quantité de travail y relative. toutefois, si le chose s'avère nécessaire, OUI, je suis en faveur.
LEONELLI KatiaOui
LÜTHI BadiaOui20% représente un jour de travail par jour. Il est évident qu’un tel taux d’activité est insuffisant pour répondre à tous les besoins d’une organisation telle que la vôtre.
MACCHIAVELLI Marta JuliaOui
MAGNIN DanièleSous réserves
MAKOSSO WilliamOui
MARÉCHAL ChristopheOui
MARTENOT AudeOui
MARTI CarolineOui
MAZZONI NikitaOui
MEIERHOFER CharlotteOui
MEISSNER REYFER ChristinaSous réservesVu l'état des finances cantonales, il faut que l'on soit très prudent dans les dépenses publiques et je serai favorable à un système mixte ou une part est financée par des fonds privés (ne manière de responsabiliser les entreprises) et l'autre par des fonds publics
MÉNÉTREY YasmineSous réservesSi les besoins se font ressentir et qu'une demande est faite par la population concernée, il faut mettre en place un poste à plein temps pour répondre à cette demande.
MESSERLI Marie-ClaireOui
MIZRAHI CyrilOui
MOYARD MIZRAHI SalimaOui
MÜLLER ABRAMOVICH FabienneOui
MÜLLER OlivierOui
MUSSA YounissOui
NICOLET-DIT-FÉLIX JulienOui
NICOLLIER PierreSous réserves
NOËL PhilippeOui
ORSINI AntoineNon
OVETT BONDI DaviniaOuiPour un plan d’action digne de ce nom, l’Etat doit se donner les moyens. Un poste à 20% n'est pas suffisant et doit être augmenté pour un poste, voire plusieurs postes, à plein temps. Le cahier des charges de ce/ces poste-s doit doit viser à un objectif bien plus ambitieux que la seule application du Regal, qui représente toutefois un réel progrès. Si donner des moyens supplémentaires au BPEV est indispensable, il faut également augmenter le soutien aux associations luttant dans ce domaine, qui connaissent bien les réalités du terrain et agiront d’autant plus efficacement.
ÖZDEMIR ElçimOui
PASCARELLA LouiseOui20% pour ce genre de sujet c est vraiment trop peu
PATEK SergeSous réserves
PERADOTTO JulieOuiOui, il faut des ressource pour renforcer le travail de qualité fait par Le BPEV
PÉREZ MariaOui
PERLER FrédériqueOui Absolument, le Canton doit être le moteur de changements dans la société et dans les politiques publiques qu'il mène. Il doit également être exemplaire vis-à-vis des employé-e-s de toute la fonction publique.
PROGIN ChristianOui
PUTALLAZ ThomasOui
QUIJANO GARCIA MariaOui
RANDEGGER AliceOui
REGAMEY MurielleOuiOui, si les besoins du poste le justifient
REOLON BrunoOuiJ'estime qu'un poste à plein temps est largement justifié.
RICCIARDI WERLEN JacquelineOuiLGBTIQ sous représenté.es.s = pas de visibilité = problèmes minimisés = non-existence
RIELLE Jean-CharlesOui
ROCH Ana BelenSous réservespas forcément, une augmentation de ce poste. Mais il est primordial de mieux former les acteurs du social sur cette problématique.
ROCHAT YvanOui
ROMANO Maria-VittoriaOuiPas de problèmes d'une augmentation du taux d'activité du poste de chargé-e de projets LGBTIQ, si il y a un besoin. Difficile pour un-e candidat-e de l'évaluer. Ceci étant un 20% pour tout le canton me semble quand même très, très peu.
SALERNO SandrineOuiEn Ville de Genève la personne en charge de ces questions est à 100%. Cela me semble primordial d'augmenter ce temps de travail pour développer l'action du canton dans ce domaine.
SCHALK AntoineOuiOUI! Le travail supplémentaire devant être accompli nécessite son extension, voire d'autres postes dédiés.
SCHELLER GérardNon
SCHNEBLI TobiasSous réservesje ne suis pas en mesure d'évaluer si un plein temps serait suffisant ou insuffisant
SHLYAPINA ElenaNonles personnes LGBT ne différent en rien d'autre personnes. On ne crée pas des poste pour des personnes d'orientation sexuelle traditionnelle et je ne comprends pas pourquoi on doit créer des postes pour LGBT.
SOBANEK MarionOui En principe, je suis pour une extension du poste, mais connaissant l'habituel micmac budgétaire, je pourrais malheureusement m'imaginer des scénarios ( notamment avec un parlement bien ancré à droite) ou l'on lime les lignes de crédit pour ce type d'activité.
SOMMER MonikaSous réservesIl faut bien prouver que le besoin est réel que le temps manque d'être complet à 20 %
SONDEREGGER GabrielaOui
SOTOMAYOR AndréSous réservesLe poste doit être encadré par une ligne budgétaire correspondant à la réalité et surtout en évitant la dupliquation des tâches et du poste, dans d'autres entitées où sociétés.
SPAGNOLO SalvatoreSous réserves
STAUB MartinOui
STEINER MatthieuSous réservesLe besoin doit être analysé. Difficile de se prononcer
STRASSER LénaOui
TALEGHANI MajidOui
TCHAMKERTEN JolankaOui
THÉVOZ SylvainOui
THOMIAS LEDUC DianaSous réservesJe pars du principe que nous sommes tous égaux quelque soit notre orientation sexuelle, couleur de peau, notre genre, notre âge etc.. Serait il alors envisageable d'avoir ce même poste pour toutes les catégories de personne!? ll n'est à mon sens pas nécessaire de nous stigmatiser. Nous sommes des êtres humains avec les même droits et les même devoirs
TINGUELY DominiqueOui20%, soit 8h par semaine, ce n'est pas grand chose. Un poste à plein temps est nécessaire.
TOMBOLA Jean-PierreOuiTout à fait d'accord. Il faut des moyens matériel et humain pour mener à bien les projets lgbt.
TSCHUDI PalomaOui
VALENTINO StéphanieOui
VALIQUER GRECUCCIO NicoleOuiOui au vu de l'ampleur de la tâche et des liens transversaux à assurer entre les politiques publiques et les départements notamment.
VAN WOERDEN WendyOui
VEIGA LÖFFEL DamianOui
VINCENT MichelOuiOUI. Pour un plan d’action digne de ce nom, l’Etat doit se donner les moyens. Un poste à 20% n'est pas suffisant et doit être augmenté pour un poste, voire plusieurs postes dans le futur, à plein temps. Le cahier des charges de ce/ces poste-s doit viser à un objectif bien plus ambitieux que la seule application du REgal, qui représente toutefois un réel progrès. Si donner des moyens supplémentaires au BPEV est indispensable, il faut également augmenter le soutien aux associations luttant dans ce domaine, qui connaissent bien les réalités du terrain et agiront d’autant plus efficacement.
WAVRE RolinSous réservesVoulant être tout à fait honnête, je refuse de me prononcer sur cette question sans connaître le besoin ET la manière dont le poste à 20% est intégré dans son environnement de travail. Je ne suis pas pour l’extension quantitative de l’Etat mais plutôt pour sa réorganisation qualitative. A discuter « sur pièces » si je siège au Grand Conseil.
WENGER ThomasOui
YOL DianaOui
YUNUS EBENER MaryamOui
ZACHARIS RonaldSous réserves
ZAUGG CeciliaOui
ZAUGG ChristianOui
ZAUGG DanielOui
ZIMMERMANN OlivierOui
ZUBER-ROY CélineSous réserves