Réponses :: Elections 2018 :: Fédération genevoise des associations LGBT
Elections 2018

Réponses

  1d. Êtes-vous en faveur du renforcement de la prévention et de la lutte contre les discriminations, les violences et les préjugés, intégrant les discriminations basées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre?

196 réponses:
Non: 0%
 
Oui: 96%
 
Sous réserves: 2%
 
ALONSO UNICA ManuelOuiJe suis entièrement en faveur du renforcement de la prévention et de la lutte contre les discriminations... qui intègre les discriminations basées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre.
AMATO MauriceOui
AMSELLEM-OSSIPOW BénédicteOui
ANDENMATTEN DavidOui
APOTHÉLOZ ThierryOuiLa lutte contre les discriminations doit se faire au plus tôt dans le processus scolaire. Trop d'enfants souffrent actuellement et il serait inacceptable que l'Etat n'agisse pas davantage. La prévention doit également s'étendre de manière plus claire au Cycle d'orientation, et les associations qui interviennent en milieu scolaire davantage encore soutenues.
ARMAND CatherineOui
von ARX-VERNON Anne-MarieOuiC'est une évidence !
BACHMANN DelphineOui
BAILAT ArianeOui
BANDLER MarkoOuiC'est plus que nécessaire!
BAPTISTE BOCCARD DamienOui
BARRY ThiernoOui
BAUD OlivierOuiIl faut renforcer la prévention et la lutte contre les discriminations LGBTI-phobes. Cela passe par la prévention durant toute l’école obligatoire et une pérennisation du financement. Une prévention doit également être prévue hors du cadre scolaire.
BAVAREL ChristianOui
BELLINGERI Stefano-VitoOui
BENDA BenjaminOui
BÉNÉ JacquesOui
BLANCH PascalOui
BLANCHET MarjoOui
BONNY DidierOui
BONVIN BONFANTI AnneOuiLa prévention doit se faire dès le plus jeune âge et les efforts du Canton sont pour l'instant insuffisants.
BORCARD AnneOui
BOSELLI GAUTHEY MonicaOui
BOSSHARD Pierre-YvesOui
BOURBALA DjamelOui
BOUVIER ChristineOuiJe suis enseignante professionnelle et pharmacienne et l'école est le premier lieu pour lutter contre les préjugés
BOUVIER JérémyOui
BRON Gilles-OlivierOui
BRUCHEZ ThomasOui
BUCHER DenisOuiOui, et je trouve que ça n'est pas suffisant ! La prévention c'est souvent de belles affiches, des brochures que peu de gens lisent, etc. Ce qui est nécessaire c'est un programme de prévention actif (qui au surplus pourrait être intégré dans un programme qui lutte contre les préjugés et violences de manière général), mais qui va à la rencontre de tous les élèves et enseignants de manière active (une heure prise sur les cours par exemple).
BUENZOD ChristianOui
BUGNION Jean-MichelSous réservesRéserve: je ne peux accepter l'écriture dite inclusive qui rend, à mes yeux, le texte rebutant.
BUI AuroreOui
BURKHARD RolandOui
BUSCHBECK MathiasOui
CALAME BorisOui
CALAME FabriceOui
CARASSO GrégoireOui
CERUTTI ThierryOuiselon l'adage, mieux vaut prévenir que guérir.
CHAKER MANGEAT AliaOui
CHAOUI LaïlaOui
CHÂTELAIN DimitriOui
CHAUDIEU AnneOui
CHEVALIER AlexandreOui
CHIARADONNA DenisOui
CHRISTINAT Jean-DavidOui
CLEMENCE NicolasOuiEn particulier, assurer la non-discrimination fondée sur l'orientation sexuelle ou l'identité de genre pour l'adoption, assurer l'égalité d'accès aux procédures médicalement assistées, étendre le droit aux congés paternité et parental aux couples de même sexe, ouvrir l'accès aux hommes gays aux dons du sang.
CONCHA CeltiaOui
CONNE PierreOui
CORPATAUX LaurenceOuiToute mesure favorisant l'égalité entre toutes et tous est importante. Par la même, il faut renforcer tous types mesures de prévention relatives aux harcèlements et aux discriminations, par exemple par des programmes globaux ou spécifiques pour faire évoluer les représentations, les préjugés et les peurs y relatives.
CREFFIELD ConradOuiA part les aspects légaux, la lutte contre toutes discriminations commence avec la petite enfance, un support pédagogique doit être disponible aux parents (de quelque orientation qu'ils soient) et aux enseignant, afin de comprendre les différences et pouvoir les acceptés (l'ignorance engendrant la peur, la meilleure façon de lutter contre la discrimination est l'éducation au sens large)
DA CRUZ PERRET-GENTIL AnnaOui
DAL BUSCO SergeOuiDes inégalités persistent en effet, et elles sont en large partie fondées sur une perception incomplète, faussée et dépassée des orientations sexuelles et des questions de genre. Cela se traduit notamment trop souvent par des discriminations à l’embauche ou dans les carrières, dans l’accès au logement, mais aussi quotidiennement dans la société par des mises à l’écart ou des remarques déplacées. Je pense que c’est d’abord par une meilleure information et par un travail de « démystification » que l’on pourra corriger ces attitudes. Les pouvoirs publics cantonaux et communaux ont un rôle important à jouer dans ce domaine, en collaboration avec le monde associatif. Un travail positif est déjà effectué dès le plus jeune âge au sein de notre système scolaire et il s’agit de le renforcer. En charge de l’office cantonal du personnel de l’Etat, je considère qu’il faut également insister sur le rôle proactif des services de RH des institutions et, petit à petit, viser l’intégration entière des personnes LGBT au travers de la politique d’embauche et du suivi des collaborateurs et collaboratrices. De plus, je m’engage à mettre en place un travail de sensibilisation et d’information à destination de toute l’administration, en parallèle d’une culture de tolérance 0 contre les insultes, blagues ou remarques discriminatoires sur l’orientation sexuelle ou l’orientation de genre.
DALPHIN MarcOui
DE CANDOLLE BeatrizOui
DE CHASTONAY MarjorieOuiOui,c'est indispensable, car c’est notamment à l’école que se fondent les préjugés et les stéréotypes. Prévention et lutte durant toute la scolarité obligatoire, ainsi que dans les formations supérieures. En Suisse, les jeunes LGBT ont 2 à 5 fois plus de risque de se suicider que les jeunes hétéros. 1 tentative sur 2 se produit avant 20 ans pour les jeunes gays; c’est près de 3 tentatives sur 4 chez les jeunes lesbiennes.
DE FELICE NicolasOuiLes efforts fournis par le Département de l'Instruction Publique ne sont pas négligeables, mais la prévention doit être encore renforcée pour qu'elle donne des résultats satisfaisants.
DE KALBERMATTEN AlainOui
DE MATTEIS YvesOuiOui, et c'est ce que demande la motion M-2304 que j'ai déposée, puisqu'elle "demande que le Conseil d’Etat se donne les moyens, à terme, de mener une véritable politique de lutte envers les discriminations basées sur l’orientation sexuelle, non seulement au sein de l’administration cantonale (comme c’est le cas pour d’autres typologies de discriminations), mais également en soutenant la Fédération genevoise des associations LGBT afin de mener le travail de prévention des discriminations"
DE ROUGEMONT PhilippeOui
DE SAINTE MARIE RomainOui
DECORVET ChristianOui
DELMENICO JanineOui
DEONNA EmmanuelOui
DEPRAETERE MANULIS GracielaOui
DESBIOLLES SophieOui
DESCOMBES IsabelleOui
DO REGO RicardoOui
DOUZALS JacquesOui
DUJOUX ValentinOuiComme le plan d'action cantonal, cette prévention doit toucher le grand public via les institutions de l'Etat, les écoles, les lieux sportifs, les EMS, les boîtes de nuit, le monde du travail et l'espace public de manière générale.
DUPONT ThérèseOui
DURAKU EdonOui
ECKERT PierreOui
ECUYER AnnickOuiCes questions doivent être abordées en tenant compte du genre, mais également de l'orientation sexuelle et de la transidentité.
EMERY-TORRACINTA AnneOuiComme indiqué précédemment, je défends avec force l'ensemble de ces actions, mesures et dispositifs pouvant favoriser une société reconnaissant l'ensemble de la diversité des personnes. Par ailleurs, en effet, depuis plusieurs années, la Fédération LGBT propose des interventions ciblées dans les établissements. Au cours de la présente législature, le DIP a stabilisé son mandat à la Fédération LGBT afin de pérenniser l'action de la fédération.
EMONET SarahOuiToutes formes de discriminations, de violences et de préjugés que subissent les LBGT doivent être combattus. Des budgets doivent être accordés pour prévenir et informer les citoyens . Il est extrêmement regrettable que certains se permettent de détruire des vies en jugeant et en instaurant un climat de peur pour les LBGT.
ENILINE AlexanderOui
ESTEBAN DiegoOuiC'est un bon début. Cependant, il ne faut pas se limiter à agir dans le cadre scolaire. La sphère familiale est un haut lieu de violences en tous genres, et une action coordonnée contre les abus dans les sphères familiale et scolaire aurait de meilleurs effets. En ce qui concerne la sphère publique, l'initiative Reynard est un très bon pas en avant, il n'y a qu'à espérer que le bon sens s'invite dans les Chambres fédérales.
FABRE MichelOui
FISS JoëlleOui
FONTANET NathalieSous réservesLes jeunes sont particulièrement fragiles et il est essentiel de les protéger. Je suis convaincue que la prévention doit commencer très jeune. Il s'agit d'expliquer et de rappeler le droit de chacune à la différence ainsi que les principes essentiels de respect et de tolérance. Ainsi s'il est avéré que les mesures mises en place en la matière ne sont pas suffisantes, il conviendra de les renforcer.
FORNI Jean-LucOuivoir 1b
FOURNIER NicolasOui
GANDER FlorianOui
GAVILANES AmandaOui
GEOFFROY EliasOui
GIANNASI AnthonyOui
GIANNELLI MarkOuiCe point rejoint mes commentaires pour la question 1b.
GIORIA GaëlleOui
GOMEZ AlfonsoOui
GOSTOLI GérardOuioui, car j'estime que le respect est un droit fondamental de chaque personne.
HAAS FrançoisOui
HEBERLEIN SIMONETT ClaudiaOui
HERREN YvesOui
HODGERS AntonioOuiparticulièrement à l'école.
HONEGGER HELLER ManuelaOui
INNOCENTI FlavioOui
JAUCH CarolineOui
JELK-PEILA AndréeOui
JUD PhilippeOui
KAST Carole-AnneOui
KEEL ThéoOui
KLINGELE OlivierOui
KLOPFENSTEIN BROGGINI DelphineOui
KOKOT GuilhemOui
KÜNDIG RalphOui
LAEMMEL-JUILLARD ValérieOui
LANGER ValérieOui
LANGFORD PiaOui
LAPALUD PatrickOui
LATOUR SabineOui
LAURENT Pierre-AlainOuiTout naturellement pour.
LAVRADOR DIAS ClaudiaOui
LE JONCOUR-BRÜLHART CélineOui
LEFORT FrançoisOui
LEHNER LaurentOui A nouveau, au niveau cantonal, il s'agirait d'aborder cette question dans les écoles afin de permettre aux futures générations d'être sensibilisées à cette question dès la préadolescence. Il est inacceptable qu'en 2018 une personne - pour des raisons inhérentes à son orientation sexuelle - fasse l'objet de transphobie, de harcèlement, d'agressions physiques, ou sexuelles. Un énorme travail de prévention et de sensibilisation doit être fait dès la préadolescence, l'éducation parentale ayant par ailleurs également un grand rôle à jouer dans ce domaine.
LEISER Jean-MarcOui
LEONELLI KatiaOui
LÜTHI BadiaOuiL’orientation sexuelle qui ne rentre pas dans la norme sociale ou religieuse engendre des problématiques d’ordre sociales et économiques. Ainsi, la prévention et la lutte contre toutes les violences et les discriminations deviennent une nécessité pour que chaque citoyenne et citoyen, avec sa différence, trouve sa place dans la société et vit vit librement.
MACCHIAVELLI Marta JuliaOui
MAGNIN DanièleOuiTotalement. L’orientation sexuelle ne se choisit pas.
MAKOSSO WilliamOui
MARÉCHAL ChristopheOui
MARTENOT AudeOuiEt j'ajouterais qu'il faut renforcer également la prévention et la lutte contre les discriminations touchant les migrant.e.s en matière de discriminations basées sur l'orientation sexuelle ou l'identité de genre. A l'heure actuelle par exemple, la fuite au motif d'une persécution liée à l'orientation sexuelle ou l'identité de genre n'est pas reconnu comme motif d'asile, ce qui est scandaleux.
MARTI CarolineOui
MAZZONI NikitaOui
MEIERHOFER CharlotteOui
MEISSNER REYFER ChristinaOuiIl faudrait au moins que le programme d'actions susmentionné soit mis en place et fasse l'objet d'un rapport
MÉNÉTREY YasmineOuiAu vu des études effectuées, il est important de tout mettre en place pour éviter que les risques d'agressions ou de suicide se multiplient.
MESSERLI Marie-ClaireSous réservestout est question d équilibre.
MEYER DE STADELHOFEN PhilippeOui
MIZRAHI CyrilOui
MOYARD MIZRAHI SalimaOui
MÜLLER ABRAMOVICH FabienneOuiL'information doit être permanente et tous les moyens pour prévenir et éduquer contre ces violences et préjuges doivent être mis en place.
MÜLLER OlivierOui
MUSSA YounissOuiCela doit se faire dès le plus jeune âge à l'école. La prévention doit aussi se faire auprès des populations LGBTIQ+ pour que celles-ci sachent qu'elles ont des moyens juridiques pour agir. Une victime qui est désarmée juridiquement face à la violence est doublement victime.
NICOLET-DIT-FÉLIX JulienOuiIl y a encore (et peut-être malheureusement de plus en plus) de travail à faire dans ce domaine...
NICOLLIER PierreOui
NOËL PhilippeOui
OCHARAN ROBLES RAPAZ EvaOui
ORSINI AntoineNon
OVETT BONDI DaviniaOuiIl faut absolument renforcer la prévention et la lutte contre les discriminations LGBTIQ-phobes. Cela passe par une systématisation de la prévention durant toute l’école obligatoire et une pérennisation du financement. Une prévention doit également être prévue hors du cadre scolaire.
ÖZDEMIR ElçimOui
PASCARELLA LouiseOuije pense que chaque personne est libre de choisir ses orientations sexuelles
PATEK SergeOui
PERADOTTO JulieOui
PÉREZ MariaOui
PERLER FrédériqueOuiC'est une évidence. Même si le DIP s'engage depuis 2010, cela reste trop peu visible de mon point de vue (appelée à me rendre plusieurs fois par année dans des établissements scolaires du post obligatoire)
PROGIN ChristianOui
PUTALLAZ ThomasOui
QUIJANO GARCIA MariaOui
RANDEGGER AliceOui
REGAMEY MurielleOuiBien sûr! Toute discrimination ou préjugé vient souvent de la peur, qui naît elle-même souvent de la méconnaissance. Par contre, je pense qu'il faut faire attention à ne pas stigmatiser plus que nécessaire mais au contraire de mettre l'accent sur le respect de chacun.e et de ses choix. Cela rejoint la question 1b
REOLON BrunoOuiLe dicton dit " il vaut mieux prévenir que guérir" Informer les jeunes sur ce qu'est l'homosexualité est très important: On doit apprendre dès son plus jeune âge à respecter les choix des autres et à les accepter sans aucune différence. Malheureusement, il faudrait avant tout apprendre aux parents ce concept d'égalité, mais cela est une autre histoire... hélas.
RICCIARDI WERLEN JacquelineOuiIl reste énormément à faire !
RIELLE Jean-CharlesOui
ROCH Ana BelenOui
ROCHAT YvanOui
ROMANO Maria-VittoriaOuiAbsolument! Cette situation n'est pas acceptable dans un pays riche et "développé" comme la Suisse.
ROULIN ClaudeOui
RYS AlexandraOui
SALERNO SandrineOuiC'est d'ailleurs pour développer ces actions que mon département soutient le Refuge ainsi que d'autres projets du milieu associatif.
SCHALK AntoineOuiOUI! Comme indiqué précédemment, en portant une attention particulière à des populations marginalisées et éviter que les campagnes de l'Etat ciblent les mêmes (hommes homosexuels blancs cis).
SCHELLER GérardOui
SCHNEBLI TobiasOui
SHLYAPINA ElenaSous réservesJe suis en faveur du renforcement de la prévention de toute sorte des discriminations, pas uniquement basées sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre. La sexualité alternative ne doit pas donner des préférences particulières. Au travail c'est les compétences qui comptent.
SOBANEK MarionOuiÇa coule de source pour moi.
SOMMER MonikaOui
SONDEREGGER GabrielaOui
SOTOMAYOR AndréSous réservesTout renforcement visant à améliorer les consciences et contre les violences et/ou discriminations doivent être mise en oeuvre, mais dans un cadre général, pour éviter les amalgames, avoir un budget commun serait plus facile et acceptable à gérer
SPAGNOLO SalvatoreOui
STAUB MartinOuiDes progrès ont été faits mais il peut être fait plus.
STEINER MatthieuOui
STRASSER LénaOui
TALEGHANI MajidOui
TCHAMKERTEN JolankaOui
THÉVOZ SylvainOui
THOMIAS LEDUC DianaOuiIl faut absolument éradiquer cette discrimination par de lourdes sanctions. il faut que toutes actions perverse cesse!!!
TINGUELY DominiqueOuiLa prévention et l'information sont la clef. Sans oublier le fort pouvoir dissuasif des sanctions.
TOMBOLA Jean-PierreOuiAbsolument d'accord. Il est infispensable d'étendre la prévention des préjugés, la lutte contre les discriminations à la lutte contre lgbt-phobie.
TSCHUDI PalomaOui
VALENTINO StéphanieOui
VALIQUER GRECUCCIO NicoleOuiLes chiffres sont là pour montrer que les moyens doivent être donnés pour renforcer la prévention et la lutte pour l'égalité.
VAN WOERDEN WendyOui
VEIGA LÖFFEL DamianOui
VINCENT MichelOuiOUI. Il faut absolument renforcer la prévention et la lutte contre les discriminations LGBTI-phobes. Cela passe par une systématisation de la prévention durant toute l’école obligatoire et une pérennisation du financement. Une prévention doit égale-ment être prévue hors du cadre scolaire.
WAVRE RolinOuiOui, voir ci-dessus 1b. Renforcement ne signifie pour moi par forcément augmentation quantitative mais avant tout qualitative
WENGER ThomasOui
YOL DianaOui
YUNUS EBENER MaryamOui
ZACHARIS RonaldOui
ZAUGG CeciliaOui
ZAUGG ChristianOui
ZAUGG DanielOui
ZIMMERMANN OlivierOui
ZUBER-ROY CélineOui