Elections fédérales 2019

Réponses

Le maintien du système binaire masculin/féminin au sein de l’état civil fait qu’une personne doit automatiquement s’inscrire à l’état civil soit sous la « femme » ou la case « homme » et ne permet pas à une personne non-binaire ou à une personne qui ne se reconnaît pas dans une des deux cases « femme » ou « homme » de s'y inscrire autrement.  3b.Êtes-vous en faveur d'une suppression du genre à l'état civil?

61 réponses:
Non: 16%
 
Oui: 65%
 
Sous réserves: 18%
 
ACIG BerfinSous réserves
ALDER Murat JulianNonSupprimer les genres est excessif. En revanche, on pourrait imaginer qu'un troisième genre "neutre" puisse être reconnu.
AMSLER SusanneOui
AZARPEY DariusOui
BÄNZIGER RuthSous réservesOUI pour qu'il n'y ait pas que deux possibilités, mais ne peut-on pas ajouter des possibilités, plutôt que de supprimer la notion de femme ou homme ?
BARBIER SavoyaNonJe suis contre le fait de supprimer le genre à l'état civil, car certaines personnes se définissent effectivement comme homme ou femme. Il serait préférable de rajouter une "case" lorsque la personne doit s'identifier. Par exemple : "homme", "femme", "autre"
BATOU JeanOui
BLÄSI ThomasNon
BOCQUET ClaudeSous réservesJe préférerai que l'on laisse la possibilité, pour les personnes qui ne veulent pas se positionner, de remplir une 3e case.
BONNY DidierOui
BUCHS SophieOui
CALIFANO LucaOui
CHRISTINAT Jean-DavidNon
DE FELICE NicolasNonL'état civil doit toujours garder les mentions "femme" et "homme", mais devrait ajouter la possibilité de s'inscrire sous "autre" en précisant de quoi il s'agit.
DE MAIO SaraOui
DE ROUGEMONT PhilippeOuiSans conviction. La aussi je ne connais pas le sujet mais j'imagine que des personnes souffrent du maintien de la mention du genre, alors oui.
DESBIOLLES SophieOui
DO REGO RicardoOuiIl n'y a aucun intérêt pour les autorités de désigner les citoyennes et les citoyens en fonction de leur sexe, d'autant plus lorsque l'on s'engage dans une démarche d'égalité intégrale et sans conditions des droits pour toutes et tous. De plus, comme expliqué justement dans l'introduction à la question, le genre n'est évidemment pas binaire.
DOURNOW DavidNon
DUJOUX ValentinOui
ECUYER AnnickOuiCela simplifierait énormément la vie des personnes LGBTIQ+, en sortant de fait du modèle cishétéronormé. Il y aurait quelques ajustements nécessaires, comme prendre en compte le travail gratuit effectué en majorité par les femmes, mais ceci n'invaliderait pas les protections actuelles, minimes, contre le harcèlement sexuel, mais permettrait également de prendre en compte les personnes trans* victimes.
ECUYER HélèneOui
EDJEOU CorinneOui
EL-SHIKH InesSous réservesL'information du genre permet de mesurer scientifiquement et précisément les niveaux de discrimination. Par exemple, sans connaître le genre, comment est-il possible de savoir qu'il existe un écart salarial de près de 20% entre hommes et femmes? S'il existe un moyen de continuer conserver les informations nécessaires à mesurer les biais discriminatoires de genre, je suis pour sa suppression de l'état civil.
FEHLMANN RIELLE LaurenceSous réservesJe pense que l'on devrait trouver une autre formule qui ne soit pas péjorative ni discriminatoire pour mentionner ceux qui ne sont pas binaires. Mais je n'ai pas encore d'opinion définitive à ce sujet.
FONTANA JérômeSous réservesJe suis plutôt pour l'adoption d'un troisième genre dit "neutre" (ou autre terme), qui permettra à la personne d'exprimer sa non-binarité.
FRIEDLI AurélieOui
HALLER JocelyneOui
HERREN YvesOui
HIRSCH BéatriceSous réservesJe préfère la troisième option.
KHAMIS VANNINI UzmaOuiCe sera le moyen le plus simple…
KLOPFENSTEIN BROGGINI DelphineOui
KOKOT GuilhemOuiDe nombreuses politiques sont aujourd’hui discriminantes à l’égard des femmes*. Un recensement des différents genres en société reste pertinent actuellement, mais il nous faut trouver un autre moyen que simplement un fichage à l’état civil.
LORETAN AliciaOui
MARCHESINI FrancescaOuiLa suppression du genre est une mesure indispensable car elle renforce les stéréotypes de genre sur lesquels se basent de nombreuses discriminations, notamment homophobes, transphobes, mais aussi sexistes.
MARQUIS MECHKATTI SamiraNonJe soutiendrai d'avantage l'ajout de rubriques qui refléteraient les différences dans une société tolérante et multiple. Ceci permettrait d'encourager l'acceptation et de faire évoluer les mentalités plutôt qu'une démarche qui gommerait toute les différences. N'oublions pas qu'une majorité se reconnait dans un genre: homme, femme, homosexuel, lesbien...Et on a aussi besoin pour les recencements et les statisques
MARTENOT AudeOui
MARTY SamiraOui
MATTER MichelOuiRespect de chacune et chacun
MAUDRY LisaNon
MAYSTRE Marie-PierreOui
MAZZONE LisaOui... voir ci-dessus!
NYFFELER FrançoiseOui
PASQUIER-EICHENBERGER IsabelleSous réserves
PERADOTTO JulieOui
PÉREZ MariaOui
PETERSCHMITT LéoOui
PROVINI MaximeNon
RAMOS RESTREPO RocioSous réserves
REPOND JulienOuiCela doit se faire avec une fin de l'obligation de servir.
RIESEN AlainOui
ROMANENS MathieuOui
SAWERSCHEL Marie-ClaudeSous réserves
SCHNEBLI TobiasSous réservesje serais favorable à la création d'une troisième catégorie "autre" aux côtés des genres masculin et féminin.
SCHNEIDER HAUSSER LydiaNonJe suis pour l'ajout des autres genres avec notion comme ci-dessus : Homme- Femmes - Autre. Par rapport au recensement, nous aurons un problème si nous n'avons pas la notion de genre, ceci autant pour les féministes que pour les lgbt. Par contre l'usage de la civilité (Monsieur, Madame) peut être supprimée.
SEYDOUX LaurentOui
STAUFFER QuentinOui
WALDER NicolasOui
WENGER ThomasOui
WUARIN MarcOuiNotre conseiller national vert'libéral Beat Flach a d'ailleurs déposé un postulat afin de supprimer en droit toute référence au sexe, qui a malheureusement été refusé à 99 voix contre 76 et 1 abstention.
ZAUGG ChristianOui