Elections 2018

Réponses

  Les personnes trans* sont également davantage la cible de violences et de discriminations: plus de la moitié des personnes trans* ont été la cible de discriminations ou d’au moins une forme de violence durant les 12 derniers mois, en particulier dans les domaines du travail, de la santé et de l’éducation. La Constitution genevoise comporte un principe de non-discrimination vis-à-vis de l’orientation sexuelle d’une personne, mais pas de son identité de genre. 4b. Êtes-vous en faveur de l’inscription d’un principe de non-discrimination lié à l’identité de genre dans la Constitution genevoise?

190 réponses:
Non: 3%
 
Oui: 91%
 
Sous réserves: 5%
 
ALONSO UNICA ManuelOuiJe suis en faveur de l'inscription d'un principe de non-discrimination lié à l'identité de genre dans la Constitution.
AMATO MauriceOui
AMSELLEM-OSSIPOW BénédicteOui
ANDENMATTEN DavidOui
APOTHÉLOZ ThierryOuiLes discriminations à l'égard des personnes trans* sont inadmissibles. Celles-ci doivent pouvoir vivre leur citoyenneté, leur vie professionnelle et familiale comme quiconque, sans discrimination. L’inscription d’un principe de non-discrimination lié à l’identité de genre dans la Constitution genevoise est un pas dans cette direction, et une revendication légitime des personnes concernées.
ARMAND CatherineOui
von ARX-VERNON Anne-MarieOui
BACHMANN DelphineOui
BAILAT ArianeOui
BANDLER MarkoOuiEt je regrette que cela n'ait pas été le cas lors de la révision constitutionnelle de 2012!
BAPTISTE BOCCARD DamienOui
BARRY ThiernoOui
BAUD OlivierOuiComme dit plus haut, il est nécessaire d'inclure la non-discrimination liée à l'identité de genre dans d bases légales et d'autant plus dans la constitution.
BAVAREL ChristianOui
BELLINGERI Stefano-VitoOui
BENDA BenjaminOui
BÉNÉ JacquesSous réservesJe préfère des lois plutôt que des grands principes dans la Constitution qui sont plutôt des alibis et souvent difficiles à appliquer
BLANCHET MarjoOui
BONNY DidierOui
BONVIN BONFANTI AnneOui
BORCARD AnneOui
BOSELLI GAUTHEY MonicaOui
BOSSHARD Pierre-YvesOui
BOURBALA DjamelOui
BOUVIER ChristineOui
BOUVIER JérémySous réservesA l’instar de l’art. 8 al. 2 de la Constitution fédérale et 14 CEDH, l’art. 15 al. 2 de la Constitution de la République et canton de Genève use de l’adverbe notamment pour souligner que la liste portant sur les fondements des discriminations n’est en aucun cas exhaustive. Ainsi, ce sont toutes les formes de discrimination qui y sont prohibées, y compris celles résultant de l’identité de genre. Cela étant, je ne suis pas opposé à une telle révision partielle si sa force symbolique peut avoir un effet sur la condition des personnes trans.
BRON Gilles-OlivierOui
BRUCHEZ ThomasOuiC'est une nécessité urgente.
BUCHER DenisOui
BUENZOD ChristianOui
BUGNION Jean-MichelOui
BUI AuroreOui
BURKHARD RolandOui
BUSCHBECK MathiasOui
CALAME BorisOuiLa discrimination n’est pas acceptable quelque soit la personne ou sa situation personnelle !
CALAME FabriceOui
CARASSO GrégoireOui
CERUTTI ThierryNonA vouloir trop en faire on va finir par inverser l'opinion et diviser les gens. L'identité de genre n'est pas une espèce ou une race différente des autres humains. De vouloir le faire, c'est ouvrir la porte à toutes celles et ceux qui sont différents (végétarien- végane etc....)
CHAKER MANGEAT AliaOui
CHAOUI LaïlaSous réserves
CHÂTELAIN DimitriOui
CHAUDIEU AnneOui
CHEVALIER AlexandreOuiOui notre dispositif constitutionnel et légal doit absolument être complété
CHIARADONNA DenisOui
CHRISTINAT Jean-DavidOui
CLEMENCE NicolasOui
CONCHA CeltiaOui
CONNE PierreOui
CORPATAUX LaurenceOuiA coupler avec des mesures de sensibilisation et d'information aux employeurs.
CREFFIELD ConradOuil'indentitét de genre doit être à égalité avec l'orientation sexuelle.
DA CRUZ PERRET-GENTIL AnnaOui
DAL BUSCO SergeOuiJe vous renvoie à ma réponse à la question 1a: la question de préciser la notion d’identité de genre mérite d’être posée, car elle va plus loin que l’orientation sexuelle. Il pourrait donc être pertinent d'affiner cette disposition ou de la matérialiser à travers une disposition législative cantonale.
DALPHIN MarcOui
DE CANDOLLE BeatrizOui
DE CHASTONAY MarjorieOui
DE FELICE NicolasOuiCela est nécessaire, tant qu'elle est suivie d'effet par une loi.
DE KALBERMATTEN AlainSous réserves
DE MATTEIS YvesOuiOui, évidemment. C'est d'ailleurs une méprise qui a fait que l'identité et l'expression de genre n'est de fait pas dans la Constitution genevoise. Elle y a évidemment sa place ! Cette omission est une erreur.
DE ROUGEMONT PhilippeOui
DE SAINTE MARIE RomainOui
DECORVET ChristianOui
DELMENICO JanineOui
DEONNA EmmanuelOui
DEPRAETERE MANULIS GracielaOui
DESBIOLLES SophieOui
DESCOMBES IsabelleOui
DO REGO RicardoOuiOui, le Canton doit envoyer un signal politique fort s'il entend être davantage inclusif.
DOUZALS JacquesOui
DUJOUX ValentinOuiMêmes raisons que pour l'inscription de ce principe lié à l'orientation sexuelle.
DUPONT ThérèseOui
DURAKU EdonOui
ECKERT PierreOui
EMERY-TORRACINTA AnneOui
EMONET SarahOui
ENILINE AlexanderOui
ESTEBAN DiegoOuiSi la Constituante a "oublié" d'inscrire la transphobie dans la nouvelle Constitution, celle-ci peut toutefois être interprétée dans le sens d'un principe de non-discrimination vis-à-vis de l'identité de genre, mais rien n'est jamais garanti a priori devant l'administration ou les tribunaux. Je soutiens sans réserve l'ajout du critère de l'identité de genre dans l'interdiction des discriminations, mais il faut rester conscient-e-s qu'en cas de dépôt d'un projet de révision (initiative parlementaire ou populaire), l'issue du processus serait incertaine.
FABRE MichelOui
FISS JoëlleOui
FONTANET NathalieOuitoutes les discriminations quelles qu'elles soient doivent être combattues.
FORNI Jean-LucOuiet d'une loi d'application
FOURNIER NicolasOui
FRAMMERY ChloeOuiOui, par exemple dans cet article de la Constitution genevoise : Art. 15 Egalité 1 Toutes les personnes sont égales en droit. 2 Nul ne doit subir de discrimination du fait notamment de son origine, de sa situation sociale, de son orientation sexuelle, de ses convictions ou d’une déficience. 3 La femme et l’homme sont égaux en droit. La loi pourvoit à l’égalité de droit et de fait en particulier dans les domaines de la famille, de la formation et du travail. 4 La femme et l’homme ont droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale.
GANDER FlorianOui
GAVILANES AmandaOui
GEOFFROY EliasOui
GIANNASI AnthonyOui
GIANNELLI MarkOuiOui. Pour moi l'identité de genre ne diffère en rien de la religion, l’ethnie, l’origine, l’orientation sexuelle, le mode de vie, le handicap, le sexe et le statut social.
GIORIA GaëlleOui
GOMEZ AlfonsoOuiLa Constitution genevoise devrait stipuler que tous les citoyens puissent jouir du droit de parole et d’expression, ce qui doit inclure (explicitement) l’expression de son auto-identité de genre. L’auto-identité de genre peut s’exprimer par l’habillement, la parole, l’action, le comportement ou toute autre forme.
GOSTOLI GérardOuioui, je pense au devoir de respect de la personne qui travail. L'Etat doit être clair et donner un signal fort.
HAAS FrançoisOui
HEBERLEIN SIMONETT ClaudiaOui
HERREN YvesOui
HODGERS AntonioOui
HONEGGER HELLER ManuelaOui
INNOCENTI FlavioOui
JAUCH CarolineOui
JELK-PEILA AndréeOuiPuisque cela ne va pas de soit, si cette inscription supplémentaire peut contribuer à l'acceptation des personnes trans.
KAST Carole-AnneOui
KEEL ThéoOui
KLINGELE OlivierOui
KLOPFENSTEIN BROGGINI DelphineOui
KOKOT GuilhemOui
KÜNDIG RalphOui
LAEMMEL-JUILLARD ValérieOui
LANGER ValérieOui
LANGFORD PiaOui
LAPALUD PatrickOui
LATOUR SabineOui
LAURENT Pierre-AlainOuiTrès favorable à cette inscription dans la Constitution genevoise
LAVRADOR DIAS ClaudiaOui
LEFORT FrançoisOui
LEHNER LaurentOuiAssurément.
LEISER Jean-MarcSous réservesj estime que les personnes trans sont d'abord des citoyennes et citoyens, il faut qu'ils aient les mêmes droits que les hommes ou les femmes. ni plus, ni moins. mais au moins les mêmes droits...
LEONELLI KatiaOui
LÜTHI BadiaOuiL’orientation sexuelle est une liberté qu’il ne faut pas négliger et qu’il faut défendre comme un droit fondamental dans la protection individuelle.
MACCHIAVELLI Marta JuliaOui
MAGNIN DanièleOui
MAKOSSO WilliamOui
MARÉCHAL ChristopheOui
MARTENOT AudeOui
MARTI CarolineOui
MAZZONI NikitaOui
MEIERHOFER CharlotteOui
MEISSNER REYFER ChristinaNonL'article 15 de la Constitution genevoise me semble clair et suffisant: "Toutes les personnes sont égales en droit. Nul ne doit subir de discrimination du fait de son origine, situation sociale, de son orientation sexuelle, de ses convictions ou d'une déficience."
MÉNÉTREY YasmineSous réservesJe ne suis pas fermé à cette modification, mais elle doit être discutée avec tout les partenaires.
MIZRAHI CyrilOuiIl ressort des travaux de la Constituante que l'art. 15 al. 2 Cst. GE doit déjà être compris comme une protection contre toute discrimination liée à l'identité de genre. Je me demande s'il ne serait pas plus efficace de renforcer la protection via la législation, comme mentionné plus haut dans votre questionnaire. Je soutiendrai néanmoins l'introduction d'une mention explicite dans l'art. 15 al. 2, car cela peut clarifier les choses et donc aussi renforcer la protection.
MOYARD MIZRAHI SalimaOui
MÜLLER ABRAMOVICH FabienneOuiLa reconnaissance de cette forme de discrimination est indispensable et permettra d'agir et punir.
MÜLLER OlivierOui
MUSSA YounissOuiL’inscription d’un principe de non-discrimination lié à l’identité de genre dans la Constitution genevoise serait un message fort! Certes, cela ne changerait pas le quotidien des personnes trans*, mais cela reconnaitrait (enfin!) que des discrimination basées sur l'identité de genre existent.
NICOLET-DIT-FÉLIX JulienOui
NICOLLIER PierreOui
NOËL PhilippeOui
OCHARAN ROBLES RAPAZ EvaOui
ORSINI AntoineOui
OVETT BONDI DaviniaOuiIl est nécessaire d'inclure la non-discrimination liée à l'identité de genre dans nos bases légales et d'autant plus dans notre constitution.
ÖZDEMIR ElçimOui
PASCARELLA LouiseOui
PATEK SergeSous réservesA voir sous quelle forme
PERADOTTO JulieOui
PÉREZ MariaOui
PERLER FrédériqueOui
PROGIN ChristianOui
PUTALLAZ ThomasOui
QUIJANO GARCIA MariaOui
RANDEGGER AliceOui
REGAMEY MurielleSous réservesA nouveau, non-discrimination envers toute personne sans distinction de sexe, de race, de religion, d'orientation sexuelle, de nationalité, d'origine sociale, etc
REOLON BrunoOuiOUI! Là aussi il n'y a rien à tajouter!
RICCIARDI WERLEN JacquelineOuiOUI ! En lisant les différentes mesures prises par le DIP notamment, il est flagrant de voir à quel point les sujets l'identité de genre sont totalement occultés Encore une invisibilisation néfaste!
RIELLE Jean-CharlesOui
ROCH Ana BelenOui
ROCHAT YvanOui
ROMANO Maria-VittoriaOuiUn oui sans hésitation.
ROULIN ClaudeNon
RYS AlexandraNoncar cela existe déjà!
SALERNO SandrineOui
SCHALK AntoineOuiOUI! Celle-ci doit s'accompagner de vraies mesures
SCHELLER GérardOui
SCHNEBLI TobiasOui
SHLYAPINA ElenaSous réservesD'après moi la problématique de l'identité de genre mérite beaucoup plus d'attention que celle de l'orientation sexuelle, car ces personnes sont véritablement discriminées. Je suis par contre très opposée à l'influences sur les mineurs dans les écoles. Il ne faut pas raconter aux enfants à l'école qu'ils peuvent changer du sexe, car les enfants peuvent décider de changer du sexe sans en avoir besoin, juste pour gagner de popularité ou pour d'autres raisons comportementales sans lien à la sexualité. Ils vont souffrir toute leur vie après.
SOBANEK MarionOui
SOMMER MonikaNonla non-discrimination est déjà inscrite à l'art. 8 de Constitution fédérale. Je trouve auissi l'al. égalité homme/femme complètement inutilse
SONDEREGGER GabrielaOui
SOTOMAYOR AndréSous réservesJ'ai eu le témoignage de connaissances proches qui ont souffert, depuis leur jeunesse de ce genre de problématique et pour ma part, si cela fait partie d'un consensus et suivi, voulu par la personne et pour autant que cela ne lui porte pas un préjudice, que le droit supérieur est respecté. Je ne vois pas d'opposition à ceci.
SPAGNOLO SalvatoreOui
STAUB MartinOuiCela donnerait une impulsion nécessaire au combat contre la discrimination liée à l'identité de genre.
STEINER MatthieuOui
STRASSER LénaOui
TALEGHANI MajidOui
TCHAMKERTEN JolankaOui
THÉVOZ SylvainOui
THOMIAS LEDUC DianaOui
TINGUELY DominiqueOuiUne évidence !
TOMBOLA Jean-PierreOuiOui...nous devons adapter notre constitution aux besoins de la société.
TSCHUDI PalomaOui
VALENTINO StéphanieOui
VALIQUER GRECUCCIO NicoleOuiToutes les formes de discrimination doivent pouvoir être combattues.
VEIGA LÖFFEL DamianOui
VINCENT MichelOuiOUI. Comme dit plus haut (point 1a), il est nécessaire d'inclure la non-discrimination liée à l'identité de genre dans nos bases légales et d'autant plus dans notre constitution.
WAVRE RolinSous réservesJe ne maitrise pas le sujet. Prêt à en discuter si la question se pose. Je veux comprendre les + et les - de chaque option. Travail parlementaire ou réflexion.
WENGER ThomasOui
YOL DianaOui
YUNUS EBENER MaryamOui
ZACHARIS RonaldOui
ZAUGG CeciliaOui
ZAUGG ChristianOui
ZAUGG DanielOui
ZIMMERMANN OlivierOui
ZUBER-ROY CélineNonLa constitution contient une liste exemplaire et non pas exhaustive.